• Eléonore Pignet

Plagiat


Comme pour toute production artistique, les professionnels de l'image sont parfois un peu trop source d'inspiration sans le vouloir... mais sont heureusement protégés par les droits d'auteurs.


Entre professionnels de secteur, nous sommes admiratifs et respectueux du travail personnel original des autres et nous avons la délicatesse de ne pas proposer la même chose afin que tout le monde puisse bénéficier de sa propre identité artistique et proposer des choses différentes aux personnes qui choisissent de nous faire confiance, de nous confier ces quelques instants privilégiés auprès d'eux.

Etre professionnel, c'est avoir bien sûr ce respect pour vous mais aussi pour tous ceux de notre profession. Nous partageons notre amour pour les gens, pour cette façon poétique d'immortaliser de beaux souvenirs, notre passion pour l'image, la création de mises en scène, de décors, le traitement particulier que nous allons choisir avec patience et minutie pour vos clichés... nous nous entraidons, nous sommes une communauté artistique particulièrement attentive et bienveillante.


Mais... parfois, il arrive que certaines personnes n'aient pas ce respect inné et utilisent les idées, le travail des autres, longuement recherché et travaillé, pour leur propre compte, voyant que cela marche... à tort...


Une cliente devenue une amie m'a contactée il y a quelques jours pour m'avertir que différentes photos (dont celle-ci particulièrement) d'une collègue récemment installée non loin du studio PhotoYvelines ressemblaient fortement aux miennes...

Je suis donc allée voir ce qu'il en était... et ai effectivement été stupéfaite en constatant de telles similitudes. La technique, la lumière, la pose, le post-traitement... même le baiser sur le front, tout y est ! Et dans le même sens !!!

Je ne comprends même pas que l'on puisse oser faire cela... mon avocat non plus...


En comparant les différentes images, il m'a donc été confirmé qu'on était au-delà de l'inspiration et qu'on pouvait parler d'intention de copier. Les similarités évidentes et la proximité géographique d'exercice ne laissent pas de doute.

Il m'indique donc que si ses photos ne sont pas retirées et que si d'autres similarité étaient publiées de son côté, une action en justice pour plagiat serait lancée, avec les frais qui en découleraient pour elle. Ce qu'évidemment je serai contrainte de faire si elle continue de s'inspirer de mon travail.

J'ai tenu à contacter moi-même ma collègue afin de soulever le problème à l'amiable, sans passer par la justice pour le moment, souhaitant avoir une relation saine avec elle, sans conflits inutiles.


Les mauvaises surprises ou mauvaises expériences sont constructives.

Il est long et difficile pour les photographes de trouver une identité artistique, son propre style, ses propres techniques afin de proposer des choses différentes et novatrices.

Mais il est essentiel de respecter le travail de ses collègues voisins...


L'actualité, cette période difficile que nous traversons tous devrait nous rendre solidaires et non égoïstes. La bienveillance et l'entraide sont de mise... pas l'inverse.


Néanmoins, être bienveillant et tolérant ne veut pas dire qu'il ne faut pas se défendre juridiquement lorsque des personnes insistent dans leur démarche de nuire.

Et il est primordial pour la survie de notre activité, de ce beau métier que nous aimons tant que certaines règles soient respectées. Faisons honneur à notre profession !


Nous sommes des artistes dans l'âme et dans le coeur, pas des tricheurs...

Et encore moins des machines à faire de l'argent...




18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout